Une enquête judiciaire a été ouverte en France suite à des dégradations dans un temple maçonnique du centre de Tarbes (Hautes-Pyrénées, sud), dans lesquels des « gilets jaunes » s’étaient introduits au cours de la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de la ville.

Selon le journal « La Dépêche du Midi », qui a révélé l’affaire, vers minuit « alors qu’il ne restait qu’une petite centaine de « gilets jaunes » dans le centre-ville », un individu masqué a arraché l’interphone de la loge maçonnique du Grand Orient de France, avant de s’introduire dans le bâtiment dont il a ouvert le portail.

« Plusieurs personnes se sont engouffrées dans les lieux dans un bruit de vitres brisées pour un saccage qui aura duré seulement quelques minutes », rapporte encore le quotidien régional.

« Après les juifs, les francs-maçons… »
« Après les juifs, les francs-maçons… Quand la bêtise rivalise avec l’intolérance la plus crasse », a réagi dimanche dans un tweet le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a salué « l’intervention rapide de la @PoliceNationale qui a mis fin aux exactions de ces individus qui n’ont d’autre projet que la haine ».

Meubles renversés
Sur une vidéo, mise en ligne sur le site de La Dépêche du Midi, l’on peut voir des meubles renversés et quelques objets maçonniques dégradés alors que des policiers pratiquent les premières constatations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here