Prenant la parole, Me Amadou Sall est revenu sur les raisons pour lesquelles le Pds ne veut et ne peut pas transiger. Il invoque les conclusions dégagées dans le livre blanc publié par la coalition gagnante Wattu Sénégal aux lendemains du scrutin législatif de juillet 2017. Et il n’était, alors, plus question que le Pds participe à une élection organisée ou supervisée par le gouvernement de Macky Sall.

A cela s’ajoute, selon Me Amadou Sall, l’absence de consensus dans le processus. Et à ce propos, il estime que «Macky a détruit tout ce qui a été fait jusqu’en 2012 dans le Code électoral qui a été élaboré de façon consensuelle. Il a tout désarticulé et a procédé de façon unilatéral». Les nombreuses modifications du Code électorales afin qu’il soit en phase avec certaines nouvelles mesures constituent, également, une des principales raisons de la méfiance du Pds. Qui dès lors, voit en cela des tentatives d’éliminer des candidats.

Au regard de tous ces faits, non sans évoquer le manque d’indépendance de la justice, Me Amadou Sall de marteler : «Nous ne boycottons pas la présidentielle, nous nous opposons à sa tenue».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here