A la date du 1er septembre 2018, le Sénégal a enregistré sa 830e victime des mines. C’est ce qu’a révélé le directeur du Centre national d’action anti-mines au Sénégal (Cnams), le colonel Barham Thiam souligne que le Sénégal fait partie des 30 pays les plus affectés par les mines.

Selon M. Thiam, ces chiffres, quoique très préoccupants, cachent des avancées significatives qui sont faites dans les régions sud du pays.

«Au début, l’enquête générale avait révélé plus de 3 millions de mètres carrés à diminuer à Sédhiou, Kolda, et Ziguinchor. Aujourd’hui, Kolda est « propre », encore qu’on reste humble, car on ne peut pas dire 100% en matière de déminage. Pour Sédhiou, il reste le département de Goudomp, on peut dire que le gros-œuvre est dans la région de Ziguinchor », a déclaré le colonel Barham Thiam.

Il informe que dans cette zone, il y a environ 1 million 260 mille mètres carrés à déminer, dépolluer et à restaurer aux populations.

Il rassure par ailleurs, que c’est dans la région naturelle de Casamance qui concentre les efforts du centre et ses partenaires de l’Union Européenne pour un nettoyage intégral, avant mars 2021, la nouvelle échéance fixée par les bailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here