Le gouvernement va prendre des mesures d’adaptation et d’atténuation des conséquences d’un éventuel déficit pluviométrique dans les zones où l’hivernage est en retard, a déclaré mercredi le chef de l’Etat.

‘’J’ai demandé au gouvernement de prendre des mesures d’adaptation et d’atténuation. Nous allons voir quelles variétés il faut cultiver là où il y a des retards de pluie’’, a-t-il dit en wolof, en marge de la prière de l’Aïd El-Kébir, à Dakar.

Plusieurs zones du Sénégal sont confrontées à la sécheresse depuis le début de l’hivernage.

Le président de la République promet de faire distribuer ‘’des semences de niébé et d’autres variétés actives’’ aux agriculteurs, ‘’dès la semaine prochaine’’, dans les zones où l’hivernage tarde à démarrer.

‘’L’hivernage se déroule normalement dans le sud et l’est, dans une partie du Saloum (centre). Dans certaines parties du pays, il y a des problèmes causés par l’absence de la pluie. Nous prions pour que l’hivernage soit bonne’’, a ajouté le chef de l’Etat.

Le démarrage tardif de la saison des pluies fait craindre une forte baisse de la production agricole au Sénégal, où l’agriculture dépend entièrement de la pluie.

Lundi, aux Parcelles Assainies, à Dakar, une centaine de musulmans se sont réunis autour d’une séance de prières pour un bon hivernage et une production agricole abondante.

‘’La prière de +Salat Al Istisqâa+ est une tradition ancienne, qui daterait de l’époque du prophète Mohamed et de ses compagnons, lesquels l’accomplissaient pour supplier Allah d’ouvrir les vannes du ciel’’, a expliqué l’imam qui a dirigé la séance de prières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here