Dans un entretien avec Sunu Lamb, l’ancien ministre des sports et auteur des textes qui régissaient le CACLAF, revient sur le conflit entre lutteurs et CNG.

« Il faut arrêter le CNG. Même si vous remettez les mêmes hommes, il faut remettre le CACLAF ou l’appeler autrement. Une institution qui n’organise plus de combat. Il faut également revoir le règlement parce que les sanctions dont font l’objet les lutteurs ne sont pas susceptibles d’appel. Les lutteurs font beaucoup de recours. Il n’y a pas une instance d’appel au CNG comme devant un tribunal pour défendre leurs causes », fustige le Grand Serigne de Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here