Cinquante et une personnes ont été tuées dans l’État de Kaduna, au nord du Nigeria, d’après un dernier bilan, après qu’un groupe armé a attaqué samedi le village de Gwaska et brûlé de nombreuses maisons.

Selon les informations fournies par les autorités locales, les hommes armés venaient de l’Etat voisin de Zamfara.

Les hommes armés avaient entouré le village de Gwaska au milieu de la journée, puis avaient commencé à tirer et à mettre le feu aux maisons.

Beaucoup d’entre les victimes seraient membres d’un groupe d’autodéfense qui a été créé pour défendre les villages de la région après une série d’attaques attribuées à des voleurs de bétails bien armés.

Les survivants de l’attaque ont lancé un appel pour que les militaires soient déployés afin de protéger les personnes vivant près de la frontière entre les États de Kaduna et de Zamfara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here