Zlatan Ibrahimovic vit une saison compliquée à Manchester United. Le Suédois, qui n’est pas épargné par les blessures, arrivera à un tournant cet été lui qui est en fin de contrat en juin 2018. José Mourinho a mis un terme au suspense ce vendredi en conférence de presse en annonçant le départ d’Ibra à l’issue de la saison.

Le 26 décembre. Il faut remonter au Boxing day pour trouver trace de Zlatan Ibrahimovic (36 ans) sur un terrain de Premier League. Et visiblement, le retour du Suédois n’est pas prévu pour tout de suite, comme l’a expliqué le manager de Manchester United José Mourinho en conférence de presse ce vendredi. « Cette saison est très difficile pour lui. Il n’est pas blessé, mais se sent-il heureux, prêt et convaincu qu’il est en mesure d’aider l’équipe en ce moment ? La réponse est non, mais c’est un type si honnête et un tel champion qu’il ne veut revenir que lorsqu’il aura la sensation d’être totalement prêt à revenir. Alors, il travaille dur et j’espère qu’il parviendra à atteindre le niveau qu’il veut pour revenir », a-t-il confié, relayé par le Mirror.

Mieux, le Special One a même assuré que l’aventure du buteur suédois, qui a ouvert la porte à un retour en sélection ce jeudi dans les colonnes d’Expressen, chez les Red Devils prendrait fin cet été. « Nous pensons tous que c’est la dernière saison de Zlatan à Manchester United. La décision de continuer à jouer ou d’arrêter lui appartiendra. Je crois qu’il a gagné le droit de choisir ce qu’il va désormais faire de sa vie, de son avenir. Il est un joueur tellement incroyable, il a eu une carrière incroyable. Et seule cette horrible blessure au mauvais moment l’a privé des deux saisons fantastiques qu’il aurait pu et dû faire avec nous », a-t-il lâché.

L’ancien joueur du PSG aura certainement l’embarras du choix. Mais depuis plusieurs mois, la MLS lui tend les bras. Un championnat qui semble aussi l’attirer. Interrogé par le Telegraph, Ibra a avoué : « Je ne savais pas que plusieurs Suédois allaient en MLS. Cela signifie que c’est tentant d’aller aux États-Unis. Los Angeles est une jolie ville et j’y suis allé plusieurs fois en vacances. C’est décontracté. Je pense que ce sont des rumeurs à chaque fois (sur son avenir). Quand je joue et quand je ne joue pas, ce sont des rumeurs. Cela est bien, ça signifie que je vis (qu’il intéresse toujours) ». Après plusieurs refus, Zlatan Ibrahimovic pourrait enfin aller vivre son rêve américain la saison prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here