Obligé de prendre sa revanche sur Manchester City pour garder un petit espoir d’accrocher le Big Four, Arsenal s’est encore une fois fait corriger par les Citizens (3-0).

Il y avait de la revanche dans l’air ce soir à l’Emirates. Corrigé par Manchester City en finale de la Carabao Cup (3-0), Arsenal avait l’envie de se rattraper. Un désir de laver l’affront qui était d’ailleurs primordial. Sixième du classement de Premier League, le club londonien se devait de l’emporter pour garder un infime espoir d’accrocher le Big Four. Un objectif compliqué étant donné que les Gunners comptaient au coup d’envoi dix points de retard sur la quatrième place. Pour ce faire, les hommes d’Arsène Wenger ont démarré la rencontre avec de bonnes intentions.

Inspiré, le Gallois Aaron Ramsey était à la manœuvre des deux premières actions chaudes du match (7e, 8e), suivi par un Mkhitaryan s’essayant à la frappe de loin (13e). Une volonté de bousculer City qui a cependant été rapidement refroidie. Intenables cette saison, les hommes de Pep Guardiola se sont en effet montrés plus que jamais efficaces. Après un premier avertissement signé Agüero (9e), les Mancuniens ont su prendre les devants grâce à une frappe enroulée magistrale de Bernardo Silva (1-0, 15e), bien servi par le virevoltant Leroy Sané.

Sané dans tous les bons coups

Impliqué dans tous les bons coups, l’international allemand initiait un beau mouvement à trois avec Agüero et conclu par David Silva (2-0, 28e). Décisif, Sané enfonçait le clou à la 33e minute à la suite d’une incroyable remontée de balle initiée par Bernardo Silva (0-3). 3-0 à la pause, jamais Arsenal n’avait connu pareille humiliation à domicile en une mi-temps. Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang ont cru pouvoir au moins sauver l’honneur sur penalty (faute d’Otamendi sur Mhkitaryan), mais l’attaquant gabonais voyait Ederson repousser sa tentative (53e).

La suite ? Pas grand-chose. Fort de son avance, City n’a eu qu’à gérer tranquillement la fin de la rencontre sans concéder de réelles occasions. Quatre jours après son probant succès à Wembley, Manchester City a donc imité le PSG et collé un deuxième 3-0 consécutif à son adversaire. Une victoire qui permet aux Skyblues de compter seize points d’avance sur MU. De son côté, Arsenal reste sixième, à huit unités du cinquième (Chelsea) et à dix du Big Four. Fortement critiqué, Arsène Wenger s’attend à vivre des jours très compliqués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here