L’arrestation du maire de Dakar, Khalifa Sall, divise la mouvance présidentielle. Le patron de Aj/Pads (membre de Benno bokk yakaar), Landing Savané, qui se démarque de certains de ses collègues de la majorité, a tenu à cracher toutes ses vérités au régime en place. Non sans soutenir que le pouvoir est en train de «faire de la publicité à Khalifa Sall» en procédant à son arrestation.

Ses vérités, Landing Savané a tenu à les cracher au régime de Macky Sall dans l’affaire dite de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Une affaire dans laquelle Khalifa Sall est poursuivi par la Justice.

Ce, afin qu’il apporte toutes les clarifications nécessaires par rapport à la gestion de 1,8 milliard FCfa sortis de la caisse de la ville de Dakar. Même s’il se réclame toujours de la majorité, le patron du Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads) n’approuve pas la démarche de certains membres du pouvoir ayant prôné l’arrestation de Khalifa Sall.

Il l’a fait savoir lors d’une réunion du bureau politique de son parti. «J’ai eu à dire publiquement, devant tous, dans une réunion de la majorité (Bby), que ce n’était pas une bonne chose d’arrêter Khalifa Sall. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas commis de délit, mais c’est parce que ça va être interprété comme un règlement de comptes politiques», confie le leader de Aj/Pads.

Qui soutient «qu’en politique, il ne faut jamais armer un adversaire». Landing Savané reste convaincu que le régime de Macky Sall «a fait de la publicité pour Khalifa Sall» dans cette affaire de la Caisse d’avance de la ville de Dakar. «Honnêtement, je ne suis pas d’accord. Je pense que le délit peut être réel ou ne pas être réel, mais personne ne peut ignorer qu’il y a un vrai problème dans ces questions de Caisse d’avance.

C’est aux hommes de droit (Juges) de trancher cette affaire. Mais à mon avis, la démarche aurait dû être meilleure dans le traitement de cette affaire (Khalifa Sall)», soutient Landing Savané.

Lors de la réunion du bureau politique de son parti, Landing Savané n’a pas manqué d’évoquer la non représentation de Aj/Pads à des postes stratégiques au sein du pouvoir de Macky Sall. «Malgré la campagne (Législatives de 2017) active menée, l’engagement des camarades, la mobilisation de beaucoup de  talents et énergies, la qualité de leurs implications et interventions dans la Coalition Benno bokk yakaar(Bby), notre parti (Aj/Pads) n’est présent ni à l’Assemblée nationale ni dans l’attelage gouvernemental.

Cela a provoqué des frustrations,  des indignations, voire de la colère dans nos rangs», indique-t-il. Non sans faire savoir que «cela doit réveiller notre parti et nous permettre de mettre en place une feuille de route collective, d’autant que le compte à rebours pour 2019  est engagé».

Landing Savané envisage de redynamiser davantage son parti à travers des tournées politiques. Ce, pour mieux armer la base, notamment les fédérations de Aj/Pads en vue de renforcer la mouvance présidentielle en direction des prochaines joutes électorales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here