Le combat Ama Baldé-Papa Sow ne sera pas retransmis en direct par la Sen Tv, comme prévu. La Tfm a pris le relais. Le promoteur de l’affiche, Assane Ndiaye, a donné les raisons de la rupture avec la télévision de Bougane Guèye Dany. Nous vous proposons l’intégralité de sa déclaration faite dans L’Observateur.

« C’est la Tfm qui va finalement diffuser mon événement en direct. J’ai eu un problème avec la Sen Tv avec qui j’ai travaillé depuis le début du projet. Malheureusement, nous avons eu un différend à 72 heures du combat.

Si j’ai renvoyé ce combat à plusieurs reprises, c’est à cause d’un problème d’argent (30 millions de francs Cfa) que la Sen Tv devait me verser. Quand le combat a définitivement été calé pour le 17 février, le Cng m’a notifié que je dois déposer la caution à 15 jours du combat. J’ai demandé et obtenu une nouvelle faveur pour verser la caution à 10 jours du combat. Je n’ai pas pu tenir parole parce que le sponsor ne m’a pas remis la somme qu’il me devait.

C’est à trois jours du combat que la Sen Tv m’a posé des conditions que je n’ai pas acceptées. Ils m’ont dit que c’est une autre structure qui va faire la production et vendre les images. Ils voulaient aussi que tout journaliste qui souhaite couvrir l’événement paye. J’ai refusé de signer cela. Ils ont alors refusé de me donner les 30 millions de francs Cfa.

Face à la menace de voir ce combat capoter, ce qui pouvait me coûter cher, car le Cng allait me retirer ma licence et me demander d’indemniser les deux lutteurs, j’ai alors été sauvé par la Tfm qui a bien voulu signer avec moi pour la diffusion de l’événement. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here