L’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack, mis en examen pour corruption sur fond de dopage en Russie, a demandé une confrontation avec son successeur Sebastian Coe, qui l’a acceptée, a appris jeudi l’AFP de sources proches de l’enquête menée à Paris sur ce scandale. Coe était l’un des vice-présidents du Sénégalais à l’IAAF à l’époque des faits, entre 2011 et 2014. Lamine Diack, patron de l’IAAF de 1999 à 2015, l’un de ses conseillers Habib Cissé et le chef de l’antidopage à l’IAAF, Gabriel Dollé, sont mis en examen pour corruption depuis novembre 2015 car ils sont soupçonnés d’avoir couvert des cas de dopage en Russie contre de l’argent et pour faciliter des négociations avec des sponsors et des diffuseurs russes, avant les JO de Londres 2012 et les Mondiaux d’athlétisme à Moscou en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here