Après des semaines de tractations et de réunions, le parti au pouvoir avait exigé mardi la démission du président Zuma, empêtré dans des scandales de corruption. Faute d’une réponse de sa part, le parti avait décidé mercredi à la mi-journée de le forcer à quitter le pouvoir, en annonçant le vote dès jeudi d’une motion défiance dont l’issue ne faisait aucun doute.

Le président Jacob Zuma, 75 ans, a répondu à l’appel de la plus haute instance décisionnelle de l’ANC, le NEC, en annonçant publiquement mercredi soir aux Union Buildings de Pretoria qu’il démissionnerait de son poste de chef de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here