En annonçant ce lundi sa démission de ses fonctions Penny Lawrence a exprimé sa «tristesse» et sa «honte», à propos de «la conduite d’employés au Tchad et à Haïti (…) incluant le recours à des prostituées», et d’en « assumer l’entière responsabilité». Un scandale sexuel implique des responsables de l’organisation britannique en Haïti en 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here