Paris Saint-Germain's Brazilian forward Neymar Jr (R) celebrates with Paris Saint-Germain's French defender Presnel Kimpembe after opening the scoring as Paris Saint-Germain's French midfielder Adrien Rabiot (L) and Paris Saint-Germain's Argentinian forward Angel Di Maria look on during the French L1 football match between Toulouse (TFC) and Paris Saint-Germain (PSG) on February 10, 2018 at the Municipal stadium in Toulouse. / AFP / PASCAL PAVANI

L’ASM profite du faux pas de l’OM à Saint-Etienne pour reprendre la place de dauphin derrière les intouchables Parisiens, victorieux à Toulouse grâce à un but de Neymar.

Après le nul de Marseille à Saint-Etienne vendredi, en ouverture de la 25e journée de Ligue 1, Monaco s’est imposé facilement sur la pelouse d’Angers, ce samedi 10 février. Le Paris Saint-Germain, avant son affrontement face au Real Madrid, a de son côté assuré une petite victoire à Toulouse.

Service minimum. Le PSG a signé une petite victoire à Toulouse 1-0 grâce à un but de Neymar, dans un match long à se décider alors que se profile le choc à Madrid face au Real, mercredi en 8e de finale aller de Ligue des champions.

Il a fallu patienter jusqu’à la 68e minute pour voir « Ney » inscrire son 19e but en championnat cette saison. Le Brésilien permet aux Parisiens d’éviter un nul qui aurait fait désordre face au 12e budget de L1.

Monaco, avec un doublé de Stevan Jovetic et un Adama Diakhaby intenable en première période, a repris à l’Olympique de Marseille la place de dauphin du Paris SG en allant l’emporter sans trembler à Angers (0-4).

Le club de la Principauté a profité du nul concédé par l’OM à Saint-Étienne (2-2) vendredi pour passer 2e avec 53 points contre 52, mais toujours aussi loin du PSG (65). Pour Angers, cette défaite ne change pour le moment rien à son classement, 16e avec 25 points, mais Lille, 18e avec le même total et Troyes, 19e avec 24 unités, jouent dimanche.

Bordeaux, parti pour remporter une victoire confortable, s’est fait peur devant Amiens, vaincu méritant (3-2), mais enchaîne un quatrième succès de rang qui le replace dans la course à la 5e place.

Mais qui arrêtera la bande de Gustavo Poyet ? Depuis qu’il a débarqué au Haillan, le technicien uruguayen ne finit plus de gagner et même dans les moments compliqués, comme en fin de partie samedi, ses joueurs ont conservé suffisamment de lucidité pour ne pas craquer. Mais il faudra corriger le tir la semaine prochaine à Marseille.

Nice a du caractère, mais ça n’a pas suffi. Mené 1 à 0 à Dijon, l’OGCN a mis 7 minutes seulement à revenir au score puis à passer devant par Pierre Lees-Melou et Alassane Plea. Mais Dijon a arraché la victoire (3-2) dans un final fou. Et selon beIN Sports, Mario Balotelli s’est plaint d’avoir été victime de cris racistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here