La caution déposée par les avocats de Khalifa Sall présentait des irrégularités. À la barre, Khalifa Sall a reconnu que certains des biens versés au dossier de son cautionnement appartenaient bel et bien à des tiers.

« Moi, je suis quelqu’un qui ne s’est jamais intéressé à l’argent. Ce terrain de Niague (banlieue dakaroise), je l’ai acheté en 1984. C’est un bail. La maison de Sacré-Cœur, je l’ai acheté en 1985, la maison des Parcelles Assainies, je l’ai acheté à 250 000 F », confesse Khalifa Sall qui répondait aux questions d’un de ses conseils, Me Aliou Cissé.

« En plus de ces biens, j’ai trois comptes bancaires. Un compte Bnp Paris, un compte bancaire Bhs, un autre à la Bicis que j’ai depuis plus de 35 ans. Je n’ai pas de prête-nom. Tous mes biens sont traçables. Je peux vous dire quand et comment j’ai eu chaque bien que je possède », a lâché le maire de Dakar devant la barre du tribunal correctionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here