Les deux panafricanistes qui se partagent le front anti Cfa, Kemi Seba et Claudy Siar ont été divisés par la conférence du Partenaire mondial pour l’éducation (Pme) qui a vu la participation de Claudy Siar. Un fait qui a fait sortir Kémi Seba de ses gongs. Après des échanges aigre-doux, les voilà à travers un communiqué, annoncer que la hache de guerre est enterrée.

Chers frères et sœurs,
Nous nous sommes parlé longuement. Malgré nos différences méthodologiques (collaborer avec Macron ou pas au moment ou la jeunesse africaine exprime une volonté de rupture), nous vous informons que le conflit qui nous a opposés ces derniers jours est terminé.

Nombreux sont ceux qui rêveraient de nous voir divisés. Cela ravirait évidemment les ennemis de l’Afrique. Ils n’auront pas ce plaisir. Certains mots ont blessé. Nous affirmons ici qu’il n’y a ni raciste, ni traître parmi nous.

Nous privilégions donc la paix et la fraternité. Nous rappelons à tous que l’unité est possible malgré les divergences réelles. Nous sommes frères et comme dans chaque famille, il peut y avoir des moments d’incompréhension et de tension.
Nous nous serrons la main fraternellement. Chacun empruntera la voie qu’il aura choisie.
Nous tenons pour mission, un intérêt commun, celui de l’Afrique et de ses diasporas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here