En conférence de presse hier, Barthélémy Dias, maire de Sacré-Cœur-Mermoz, a appelé les partisans de Khalifa à se mobiliser davantage pour sa libération.

La conférence de presse s’était déroulée dans une salle de délibération pleine à craquer, avec une banderole géante montrant Khalifa Sall, maire de Dakar et Emmanuel Macron, président de la République française, se serrer la main. Barthélémy Dias accuse le pouvoir de « détention arbitraire de Khalifa Sall depuis plus de dix mois ». Car, selon lui, « l’arrestation de l’édile de Dakar procède plus d’une ignoble entreprise de liquidation » d’adversaire politique que d’une question de justice. « C’est une honte que le président français vienne au Sénégal sans être reçu par le maire de la capitale », a dénoncé le maire Diaz, qui a précisé que cela est une première depuis que le Sénégal est indépendant. Barthélémy Dias n’a pas manqué d’interpeler Emmanuel Macron afin d’échanger avec Macky Sall dans sa conduite qui passe outre la consolidation des acquis de la démocratie. « Nous invitons le président français à réagir sur les dangers qui menacent la stabilité de notre pays et l’invitons à tenir un langage de vérité à Macky Sall », clame-t-il.

Pour le maire de Sacré-cœur- Mermoz, depuis 2012 le Sénégal, jadis laboratoire des avancées démocratiques en Afrique, est marqué, sous l’instigation du régime de Macky Sall, « par des violations des droits humains, la manipulation des institutions, la perversion des valeurs républicaines et la remise en cause des acquis démocratiques ». Toutefois, le maire de Sacré-Cœur-Mermoz appelle les partisans de Khalifa Sall à poursuivre le combat et à ne pas se laisser dicter une conduite. « Le peuple sénégalais est déterminé à engager la bataille par tous les moyens pour sauvegarder l’Etat de droit, la démocratie et les libertés », a-t-il avisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here