L’Etat-major général des armées de la Mauritanie a pondu un communiqué pour justifier les raisons pour lesquelles la marine a ouvert le feu sur la pirogue avec comme résultat la mort du jeune sénégalais Fallou Sall.

Les pêcheurs sénégalais à bord de la pirogue prise pour cible par les garde-côtes mauritaniens n’ont pas respecté les injonctions et c’est pour cette raison que ces derniers ont ouvert le feu. C’est en substance la raison invoquée par les autorités militaires mauritaniennes pour justifier la mort de Fallou Sall.

En effet, dans un communiqué signé de l’Etat-major général des forces armées de ce pays, les militaires expliquent que «la pirogue sénégalaise qui pêchait sans autorisation » dans les eaux territoriales mauritaniennes avait été interceptée dans la soirée du samedi 27 janvier. Mais, «sommée de s’arrêter, la pirogue a refusé de d’obtempérer aux mises en garde répétées de l’équipage et s’est même rapprochée du bateau de surveillance dans l’intention d’entrer en collision avec lui en vue de l’endommager».

Et, ce serait à cause de cette action que le Sénégalais de 19 avait été tué, expliquent les autorités de Mauritanie.

Cette action avait suscité les réactions des populations de Guet Ndar qui ont, en représailles, brulé plusieurs cantines appartenant à des maures, mais aussi des autorités sénégalaises dont le chef de l’Etat et les ministres de l’Intérieur et de la Pêche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here