Ce vendredi 26 janvier 2018, le tribunal correctionnel d’Abidjan a condamné Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, à une peine de six mois de prison ferme et à 500.000 francs CFA d’amende (750 euros) pour « complicité de divulgation de fausses nouvelles« . C’est son avocat Me Rodrigue Dadje qui a officiellement fait l’annonce.

Le journaliste français Laurent Despas, directeur de publication du site d’information Koaci.com, où Michel Gbagbo avait tenu des propos incriminés par la justice écope de 10 millions de FCFA d’amende (15.000 euros) pour « divulgation de fausses nouvelles« .

Cette condamnation fait suite à un entretien que le fils de l’ancien président ivoirien avait eu en Mai 2016 avec nos confrères de koaci. Michel Gbagbo avait alors déclaré pendant l’entretien que « 250 personnes étaient encore détenues dans les prisons » ivoiriennes et que « 300 personnes (…) inculpées et placées sous mandat de dépôt depuis 2011 étaient portées disparues« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here