Ni le Procureur de la République, encore moins le patron des enquêteurs, personne n’a décliné le nom de ce le lieutenant qui s’est spécialement déplacé pour exécuter l’opération.

Une chose est cependant évidente, le cerveau du « commando armé » est aguerri dans ces genres d’opérations meurtrières si l’on croit certaines sources.

« Sanguinaire réputé », le « bourreau » des 14 bucherons aurait froidement exécuté ces derniers. Sobriquet ou surnom, il répondrait au nom d’Aladji et serait un dissident d’une faction rebelle qui opérait en solitaire dans la zone où il s’est replié depuis.

Selon les mêmes sources, il aurait pris « son indépendance » vis-à-vis d’un chef rebelle. C’est lui qui se serait spécialement déplacé pour exécuter la tâche, sous la complicité de certaines personnes arrêtées.

« Aladji le tueur », toujours en cavale, aura réussi, à travers cette atrocité et horreur, à prolonger le pays tout entier dans la consternation et la tristesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here