Après deux renvois, le procès dumaire de Dakar et ses co-accusés a démarré ce matin. La défense a dressé une longue liste de témoins devant prendre part à ce procès.

Selon Jeune Afrique, dès l’ouverture, les débats tournent autour de la possibilité ou non pour la défense de citer des témoins. Le parquet et la partie civile restent su leur position du 3 janvier : la défense n’a pas le droit de citer des témoins au vu de la loi sénégalaise. La défense fonde sa demande sur le principe du respect de l’égalité des forces et sur sa liberté de choisir ses moyens de défense.

Elle trouve anormale que le parquet et la partie civile soient les seuls à avoir le droit de citer des témoins (deux témoins à charge).

Le tribunal accepte sur le principe le droit à la défense de faire citer des témoins durant le procès mais il se donne le droit d’en fixer le nombre. Au total le tribunal leur accorde 20 témoins au lieu des 70 demandés. Le tribunal laisse à la défense la charge de choisir ses témoins dans la liste déjà déposée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here