Des milliers de femmes ont manifesté samedi à Lomé, à l’appel de l’opposition, contre le pouvoir du président Faure Gnassingbé, confronté à une forte contestation populaire depuis des mois, a constaté un journaliste de l’AFP.

Depuis le mois de septembre, une coalition de 14 partis politiques organise des marches quasi hebdomadaires qui rassemblent des milliers, voire des dizaines de milliers de manifestants pour protester contre l’accaparement du pouvoir par une seule famille depuis plus de cinquante ans.

Faure Gnassingbé a succédé en 2005 à son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a dirigé sans partage le pays pendant trente-huit ans.

« Face au refus du pouvoir d’avancer, les femmes ont décidé de rentrer dans le jeu », a déclaré lors de la marche le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, saluant une « belle initiative ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here