« Inna Lillahi wa inna ilayi raji-ôune ! Inna lillahi ma akhadha wa lahou ma a’ta, wa koullou chay-ine indahou bi ajalin moussama fal taçbir wal tahtassib (« Nous sommes à Allah et vers Allah nous retournons ! Allah reprend un jour ce qu’il donne ! Toute chose lui appartient et chaque chose a une fin définie par Lui »). Ainsi, introduisait sa lettre de condoléances Abdoulaye Makhtar Diop, Grand Serigne de Dakar, chef supérieur de la Collectivité lébou. Il qualifie la disparition de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, Khalife général des mourides, de « grosse perte qui vient de s’abattre sur toute la communauté musulmane et toute la Ummah islamique ». Cette disparition de « l’illustre homme de Dieu, serviteur de l’Islam, érudit et médiateur social », a-t-il ajouté, est tout aussi « une cruelle épreuve pour la famille religieuse mouride et l’ensemble des confréries du Sénégal ».

Abdouklaye Makhtar Diop rappelle que la communauté lébou est liée à la communauté mouride par des relations séculaires, depuis la rencontre entre Cheikh Ibra Binta Guèye Mbengue et le vénérable Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké sur le chemin de l’exil au Gabon, relations entretenues et consolidées par le défunt Khalife. Aussi présente-t-il ses condoléances au nouveau Khalife avec lequel, dit le Grand Serigne, il entretient « des relations familiales » et également à l’ensemble des membres de cette grande confrérie. Il prie pour qu’Allah, le Tout-Puissant, accueille Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké dans son Paradis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here